YOLIN ANN - 23/08/09
  

YOLIN ANN - 23/08/09

, le 07/09/2009

 

T° comme hier en plus chaud avec un ciel limpide

 

Comme tous les matins, Té se lève à 6H pour admirer  le soleil qui grimpe dans le ciel C'est devenu un rituel qu'il ne louperait pour rien au monde.

Perso, j'ai du mal à émerger de mon sac de couchage ! mais pas le choix car il faut commencer une nouvelle journée. Je me met un coup de pied aux fesses pour avancer mais je suis la dernière.

Durant notre prise du petit déjeuner, on regarde les nomades s'activer (depuis plusieurs heures je suppose) et c'est très instructif. On se croirait devant un documentaire TV en réel. Apparement ils sont en train de défaire la yourte pour démenager.

Avant de remonter dans la voiture, on revient à leur rencontre pour leur dire "au revoir" et leur remettre qq cadeaux. Malgré leurs préparatifs, ils prennent le temps de sortir du lait et des fromages qu'ils nous offrent. Pour le coup, là en se début de matinée, cela va me rester sur l'estomac et des remontées gastriques m'échappent. Il faut qu'on s'active mais avant on leur propose notre aide pour tout démonter. C'est partie, !! on apprend comment tout enlever et en même temps on comprend mieux le montage de base. Au passage on vole qq photos, on rigole, on film, la jeune fille d'hier reste toujous aussi timide et ne parle pas bcp. Mais toute les bonnes recontres on une fin et on se retire pour ne pas les gener davantage.

Que de paysages toujours et encore plus beaux les uns que les autres qui défilent sous nos yeux. L'ambiance est bonne enfant dans la voiture car on rigole pas mal avec batka qui n'a que 24 ans. Dommange que notre chauffeur ne parle pas anglais car malgré son envie de communiquer, cela reste parfois mémorable.

La ville arrive enfin devant nous. Sur la place principale, il y a un grand rassemblement de la police qui fête ses 70 ans (mais c'est la fin des festivité) !!

Alors direction une baraque internet pour Spider qui pourra envoyer qq mails à ses proches et on en profite pour recharger les batteres de nos appareils. Pendant se temps, on part à 3 faire le tour du paté de maison en passant par le marché. Bolta lui va aller faire réparer le pneu.

Les marchés ne sont pas comme chez nous. Içi c'est un grand bâtiment ou se trouve derrière chaque porte, des shops avec tout et n'importe quoi. En dehors, il y a des containers qui servent de boutiques (nourritures, vêtements, chaussures, mécanique..tout y est). La ville ou nous sommes est "riche" comme nous l'explique batka car il y a de vrais routes, ils contruisent ...

Badka nous propose d'aller manger dans un snack qui vient d'ouvrir. On est tosu OK pour tester et on ne sera pas deçu. L'endroit et nickel chrome et l'accueil est chaleureux. je me prend un jus de pomme (pressé avec de vrai pommes)  une patates farçies...

MIAMMMMMM, c'est super bon et pour tout le groupe.

Cet aprèm, on doit visiter YOLIN ANN et la route va être longue bien sur donc cela veut dire sieste durant le trajet. Malgré les secousses, j'essaie de fermer un oeil. Comme personne ne se bat pour monter devant, c'est mon chéri qui y va et qui prendra des coups de soleil sur le bras.

Enfin le canyon est en vu. A notre grande surprise, il ya plein de touristes pour la 1ère fois. Des mini bus, des chevaux, des chauffeurs qui attendent...Nous rions un bon coup et on y va.

C'est grandiose de fraicheur et de beauté, on se fait une rando d'une heure et chacun va a son rythm en profitant de l'instand et en admirant la faune et la flore. Malheureusement à la fin du canyon, pas de glace en vue. Avec les changements climatique, il n'y a rien qu'un cours d'eau. Moi qui pensait voir une vague de glace, tant pis ca vaut le coup quand même.

On rebrousse chemin en disant "hello" aux touristes que l'on croisent. Sur les parois des collines, Té et spieder repèrent des mouflins et bien sur la seule qui les voit pas c'est moi, alors qu'il y a un troupeau d'une dizaine de bêtes. Je passe pour une blonde mais que de rires !!!

Bon ou va-t-on dormir se soir ??? Dans la vallée des vautours. 

On ne veut plus rouler ! Et comme il n'y a pas de nomade par là, on demande à trouver un site.

On ne sera vraiment pas déçu car on se met en haut d'une butte toujours dans le canyon. Chacun vaque à ses occupations et c'est mon chéri qui nous fait à mangé : courgette et riz.

Se soir, les mecs se refont une partie de carte et nous les filles on part sous nos tentes se reposer.

En allant faire mon pipi nocturne et alors que j'ai les fesses à l'air, je vois passer devant moi une horde de chevaux sauvages au galot. OOUUFFF c'est sans mot car ils sont passé très près. Jamais je ne revevrai un tel spectacle aussi fabuleux et aussi bizarre que celui là. J'en suis toute retournée et je harcèle mon chéri de commantaires et bavardages diverses.

Fatigué par cette journée, tout le monde part se coucher et moi je récupère une couverture de plus (manteau typique mongol qui me tiendra bien chaud).

Je viens d'apprendre que Batka est prof de Géo l'hiver et qu'il m'a écrit des mots en mongol sur mon carnet de route.

 LOL

 

Commentaires



Autres récits de voyage

Autres Recits en