SUITE ET FIN DES EMBARQUEMENTS - 19/08/09
  

SUITE ET FIN DES EMBARQUEMENTS - 19/08/09

, le 11/09/2009

 

19 Aout 2009 sur le sol Coréen.....

T° - 31°

A la descente de l'avion, ont n'est pas très frais comparé aux autres passagers.

Dommage qu'on ne puisse pas sortir de l'aéroport pour visiter la ville mais nous n'avons pas de visa.

L'aéroport est immense et chacun va faire sa vie en ce début d'aprèm. Perso, je vais m'allonger pour finir ma nuit, Spider va sur le net pour envoyer des bisous à son chéri et Té et déjà en repérage des tax free.

En me réveillant, je vois mes 2 compères qui dorment eux aussi. Le reveil se fait à nouveau et chacun fait sa vie et avec Té on rejoint le point de notre prochain avion.

Cette attente fut vraiment longue (5H) pour moi. J'étais nauséeuse et vraiment fatigué mais je pense que les autres aussi. Allez hop, c'est reparti pour le 3ème vol direction cette fois UB enfin !

Les hôtesses sont vraiment super gentilles et à l'écoute de nos moindres "désirs" mais je n'en voit plus la fin de ce vol et je commence à bouillir sur place.

M-30, M-15...

Attérissage...........

On sort, on passe la douane et bien sur on choisit la file qui bloque car il y a un homme d'origine arabe dont il ne lache plus le passport. Bien sur Té lui est déjà passé et nous attend en rigolant.

Tous le monde récupère ses bagages sauf moi qui regarde le tapis tourner sans fin et je repense aux paroles de l'hôtesse. Mais au bout de 30 minutes d'attente, je le voit arriver.

Un jeune homme nous attend avec un pancarte à notre nom. Il sera notre guide ! Il est jeune + ou - 21 ans et il parle bien anglais. Avec lui, il y a notre chauffeur (38 ans) qui lui ne parle que mongol.

Arrivée devant le van qui nous conduira tout le sejour, on est agréablement surpris car il est moderne et spacieux (ce n'est pas un vieux van russe)!!!

HOP HOP dans la voiture et déjà ca commence à secoueer car les routes sont mauvaises jusqu'à la capitale et on voit au loin les lumières qui scintillent.

Té qui n'a toujours pas sommeil, demande au guide s'il peut se ballader se soir (il est 11H du soir). Je voit le jeune homme qui réfléchi et qui lui dit que les rues sont pas très sures.

Au final, il devra capituler avec la pression qu'on lui mettra pour qu'il reste avec nous car on avait trop peur de le laisser seul.

Après un bon thé chaud, direction le lit plutôt dur mais on est au chaud et cela fait du bien de se faire un sommeil réparateur.

 

Commentaires



Autres récits de voyage

Autres Recits en