ENFIN AU COEUR DU GOBI - 22/08/09
  

ENFIN AU COEUR DU GOBI - 22/08/09

, le 08/09/2009

 

T° ???? Mais vraiment très chaud

 

Enfin une nuit reposante ou j'ai pu dormir sans avoir froid. Comme hier, Té se lève à 6H00 pour aller voir le levé du soleil. Je le regarde 2 secondes et je repars pour finir ma nuit. Vers 7H il me réveil en douceur avec une fleur et me montre les superbes photos réalisées, mais là il tourne en rond et il finit par retourner dehors faire un sodoku en attendant le réveil du camp.

Je commence à sentir le soleil qui tape sur la toile de la tente et j'apprécie grandement cette douceur. J'en profite pour faire un brin de toilette avant de mettre le capeo sur ma tête car sa cogne sec. Un bon petit déj pendant que Bolta attrape des lézards  pour nous les montrer et Spider qui part en courant et en criant !!!

Allez Hop mauuvaise troupe en voiture ! Mais ce qu'on ne sait pas encore, c'est que la journée va être très très très longue.

Nous devons descendre plus au sud pour voir la "montagne blanche". Mais après qq km, nous arrivons sur une zone ou la route ou plutôt la vallée à était inondé et l'ensemble du terrain ressemble à de la boulliasse. Et oui mélange d'eau + terre + caillasse +++++ Il y a un camion d'essence qui est d'ailleurs en train de se faire remorquer par un tracteur. avec une corde en fer qui malheuresement casse nette. OUF impressionnant. On en mène pas large de se retrouver à notre tour embourbé. Un peu plus loin, c'est une camionnette qui est coincée et on apprendra qu'ils sont là depuis 18h la veille et qu'ils ont cassé la marche arrière qu'un mec essait de réparer. Tout le monde sort pour les aider. On laisse faire les hommes et nous on commente les détails. Ils réussiront au bout de qq minutes à tirer la voiture. Le spectacle est super car pour une fois, c'est les mecs qui sortent de la boue et ils sont pas peu fière d'eux. Trop drôle de les voir surtout que Té c'est mis en caleçon avec des coeurs !! Rinçage des pieds obligatoire avant de remonter dans notre voiture.

Notre soucis est que la route que nous devons empreinter est comme cela sur des km. On doit donc prendre un autre trajet moins connu. No problemo pour Bolta et après 10 km; il s'arrête .....on a un pneu crevé !!!!! Pause pour tous et personne ne s'en plaint bien au contraire, c'est trop cool. Rien à perte de vue sinon du plat, du sable et des cailloux. Moi je m'eclate en photo et à courrir après les bestioles que je trouve.

Au bout d'une heure, je me rend compte qu'il y a un problème car Bolta arrête le peu de voiture qu'il voit pour demander sa  route. Comme on nous a indiqué un mauvais chemin dès le début, je crois bien qu'on est perdi dans le Gobi !!

AAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHH

Durant 2h, on va tourner en rond pour essayer de retrouver une piste car que des vallons à perte de vue. Et spider qui ne supporte pas le soleil commence à palir ! et les mecs qui partent à pied pour voir derrière la colline se qu'il y a et voir comme relief ! Trop fort, perso cela ne m'inquiète pas du tout car je ne me sens pas en insécurité surtout que nous devons avoir + de 30 litres d'eau dans le coffre.

Finalement, je ne sais comment Bolta et Batka reconnaisse une montagne au loin et prenne sa direction. Nous on rigole en se disant que c'est impossible et pourtant... on retrouve la piste.

Batka me dit qu'on est bientôt arrivé à destination. Mais on ne voit rien et je me dis tout ca pour ca. RAS . Mais en sortant de la voiture et en m'approchant des falaises, je reste scotchée sur place tellement c'est beau. Sous nos pieds, se trouvait il y a qq millions d'années un océan. Aujourd'hui, il reste les traces de fossiles et le relief fabriqué par le courant et les couleurs rouge et blanches sont magnifiques. On se posera qq instand pour profiter du paysage en se mettant à l'abri du soleil car on su presque.

Dans le Gobi, c'est plus dure de dormir chez les nomades car ils sont pauvres et n'ont qu'une yourte contrairement au nord pour nous recevoir.

Après l'achat d'un jeux de carte pour Té au supermarché du coin, et qq bornes en plus au compteur, on voit une youte perdu dans la "pampa". La tête d'un enfant sort, puis une deuxième tête et une 3ème ...Il Y a 4 enfants et une jeune fille. Elle nous explique que les parents sont partis voir de la famille et doivent rentrer sous peu.

Vu avec le guide, on peut rentrer sous la yourte et pour la 1ere fois, on reçoit l'hospitalité mongol. Ce n'est pas très grand et il y a peu de chose. La jeune fille nous offre à boire et à manger et c'est assez spécial mais c'est très gentil à elle. Nous ne voulons pas la déranger dans ses activités et nous posons notre camp à 400 mètres plus loin. La voyant vaquer à ses ocupations commela traite des chameaux,on va à sa rencontre pour parler avec elle et mieux connaitre sa vie. On participe et c'est génial et surtout, elle a habillé les petits avec de joli habil. On repart aux tentes et on papote de tout et de rien. On se croirait dans un reportage TV rien à faire que se détendre et c'est pas facile de se laisser aller quand on est speed de notre vie en France.

Comme d'hab, les mecs ont les crocs ! Spider cherche quoi faire et moi je vais ramasserd es cailloux et je reviens pour le repas (frites, riz et corned beef) Pas mal du tout. De voir Té dévorer son plat nous fait bien rire et impressionne tout le monde. La digestion et la fatigue se faisant sentir, on laisse les mecs jouer aux cartes et nous on part se coucher.

En écrivant mon journal, je vois au travers de la moustiquaire, les biquettes qui sont rentrées, tout comme les parents. On ira les voir demain car il se fait tad.

Encore un journée bien remplie en émotion. Spider nous a fait bien car en apprenant qu'il nous resté encore 3 jours de Gobi, c'est décomposée.

J'aime les soirées comme celle-ci ou chacun fait sa vie et ou tout est tranquielle...

 

Commentaires



Autres récits de voyage

Autres Recits en