A DOS DE CHAMEAU - 25/08/09
  

A DOS DE CHAMEAU - 25/08/09

, le 05/08/2009

 

T° Nuageux ce mati, chaud et venteux

 

Pour une fois, nous avons fait la grasse matinée !! Réveil tardif à 8H.

On en avait vraiment tous besoin et d'autant plus que la journée s'annonce chargée.

Ce matin, c'est chameau !!

Arrivé devant eux, cela fait un drôle d'effet et ca pue. C'est surement l'animal qui empeste le plus. En le regardant, je me demande comment je vais faire pour monter dessus !!! Elodie quand à elle fait une crise de panique pour monter dessus.

Bon on se lance !! Pour écarter les jambes, je galère un peu et une fois dessus, je ne bouge plus. 

On est parti pour 2 H de ballade. Le chameau d'Oliv ressemble à un âne tellement il est tetu et qu'il fait ce qu'il veut. Celui d'Elodie, ne fait que manger et le mien est plus calme. On rigole bien et on profite du temps nuageux qui rend notre excursion agréable. Au bout d'heure, on fait demi tour et pour moi, je descend de ma pellure au bout de 30 minutes car je commence à avoir mal à la hanche. Notre guide l'a compris et m'aide à m'extirper et je lui tombe à moitié dessus !!

Entre temps, nos guides sont venus à notre rencontre en voiture pour voir si tout va bien et me propose de repartir avec eux. Mais que nini, je veux rentrer au camp à pied avec mon chameau. A notre retour, on pose encore des questions aux nomades sur leur vie avec l'élevage des chameaux.          

On profite de cette endroit magique pour se poser encore un peu et on décide de déjeuner dans la yourte.

En début d'aprèm, on se lève enfin pour partir et reprendre la route. 5H c'est ce qui nous attend... de secousses et sautage au plafont.

Je ne sait plus dans quelle position me mettre pour être bien et j'ai chaud et mal à la tête. A la sortie d'un village, il y a une conduite d'eau qui coule et on en profite pour rempir les bidons vides pour se laver plus tard. Les mecs eux se lavent les cheveaux et j'en fait autant pour me réveiller malgré l'eau glacé. Ca me donne un coup de fouet mais je rigole moins en essayant de me les coiffer car le vent et de plus en plus fort. C'est catastrophique !!!

Allez encore 60 km avant d'arriver à forest Gobi mais avant un petit arrêt touristique aux red cliff. C'est splendide et cela ressemble aux rocheuses en plus petit. Mais le vent est tel que ce n'est pas très agréable de rester içi. On ne fait qu'un bref passage pour redescendre plus bas. 

On veut tous passer la nuit sous la tente car l'endroit est superbe. On s'arrête et on prospecte des sites potentiels et des cavités un peu à l'abri  mais un inconvénient de taille s'impose : le vent. Olv est déggg. Pourtant, on ne peut pas aller contre car le sable se met partout et cela devient vite désagréable. Cela ressemble à une tempete.

A cause de ce dernier, on prend notre partie  d'aller dans un camp de yourte. On dormira ensemble à forest Gobi. Plus personne ne veut sortir sauf pour aller aux toilettes et chacun se repose et s'occupe. Ce soir, c'est moi qui fait à manger : riz avec mais et salade mexicaine. MIAMM et se sera plus légé que les autres soirs.

Dans la soirée, Oliv revient avec un invité, un allemand qui voyage avec ses 2 filles et qui fait le tour du pays. 

Ce soir, se sera trypo chinois pour les mecs et dodo pour les filles.

Et malgré la tempête, un passage aux toilette pour moi.

 

 

Commentaires



Autres récits de voyage

Autres Recits en